webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Ces dernières années, le secteur Agroalimentaire a été impacté par divers scandales sanitaires. Il a également été impliqué dans les discussions concernant la juste rémunération des agriculteurs et les marges prises par les intermédiaires dans les prix à la consommation. La méfiance et les exigences de transparence grandissantes des consommateurs ont donc poussé le secteur à modifier ses process.

Tissu économique du secteur

Le secteur Agroalimentaire en France métropolitaine compte un peu plus de 80 000 entreprises actives.
Son tissu d’entreprises se compose à 70% de sociétés commerciales et 27% d’entreprises individuelles. Il est essentiellement tenu par des entreprises de plus de 10, voire 20 ans d’existence. Il présente cependant une concentration moyenne. Les entreprises de plus de 250 salariés y sont rares (0,5%). Elles ne cumulent que 41% des effectifs salariés et 46% du chiffre d’affaires – ce dernier étant généré à 55% par les ETI.

Dans le détail, la majorité du secteur est tirée par le segment de l’Industrie agroalimentaire hors viandes et alcools avec 60% des entreprises actives pour 55,5% des effectifs salariés et 40% du chiffre d’affaires global. Vient ensuite le Négoce de produits alimentaires, avec 26,4% des entreprises, 21,6% des salariés et près de 41% du chiffre d’affaires.

Géographiquement, l’Ile-de-France arrive en tête. Elle compte ainsi 16% des entreprises, 19% des salariés et 31% du chiffre d’affaires. Cette relative importance s’explique en partie par le poids des sièges sociaux et des acteurs de Négoce. Les deux autres régions sur le podium sont la Bretagne et les Pays de Loire, qui occupent des positions enviables en effectifs, respectivement 12% et 11%, ainsi qu’en chiffre d’affaires, avec 11% et 9% du total cumulé.

Sinistralité en hausse

À fin 2018, le tissu d’entreprises de l’Agroalimentaire est cependant en léger recul de 0,5%. Les nouveaux entrants sont peu nombreux. Par ailleurs, les difficultés du secteur se mesurent par une forte progression des défaillances* sur un an (+7% contre -0,6% au plan national), touchant ainsi 1 816 entreprises et menaçant près de 7 600 emplois, ainsi qu’un important taux de défaillance de 2,3% contre 0,5% pour l’ensemble des secteurs. Ces faillites touchent essentiellement les TPE (91%) et dans les acteurs de l’Industrie agroalimentaire hors viandes et alcools (76%).
En région, l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte-D’azur sont les plus touchées.

Le secteur de l’Agroalimentaire poursuit sa marche dans le cadre de certifications renforcées, avec des alternatives en termes d’alimentation qui se développent de plus en plus.
Certaines tendances devraient encore s’accentuer en 2019, telles que les attentes de santé des consommateurs. Ces enjeux sont devenus incontournables pour les acteurs du secteur, en termes d’innovation et de développement du chiffre d’affaires.

* Ouverture de redressements ou liquidations judiciaires directes sur 12 mois glissants

 
Étude et article réalisé par le Pôle économique d’Ellisphere
Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.