webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

A fin octobre 2018 et sur 12 mois glissants, le nombre de défaillances d’entreprise en France métropolitaine baisse de 2,4 % avec 52 506 ouvertures de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire directe. Néanmoins, sur les trois derniers mois étudiés (période d’août à octobre), les défaillances repartent à la hausse par rapport à la même période 2017 (+ 4,2 %).

Côté effectifs salariés, tant sur 12 mois que sur trois mois glissants, les effectifs salariés menacés par les défaillances progressent encore, respectivement de + 4,6 % et + 3,2 %. Au mois d’octobre 2018, pas moins de cinq entreprises de 200 salariés et plus ont déposé leur bilan ; la plus importante étant la liquidation judiciaire de ISOPRO SECURITE PRIVEE IDF avec ses 1 250 salariés, suivie des mises en redressement de la société de BTP FRANCOIS FONDEVILLE avec 359 salariés et de la fondation de formation continue NFA-CCO avec 300 salariés.
Chiffres clés sur les défaillances France pour octobre 2018

En région, sur 12 mois glissants, les résultats apparaissent contrastés. Sur les treize régions étudiées, quatre d’entre-elles accusent une hausse des défaillances d’entreprise avec en tête l’Ile-de-France (+ 4,4 %), suivie des Hauts-de-France (+ 2,4 %), de la Corse (+ 2 %) et de la Normandie (+1,4 %). A l’inverse, l’amélioration la plus notable revient à la région PACA où les défaillances ont reculé de 11,3 %.

Côté secteurs d’activités, les Transports et la logistique, les Moyens de transport, l’Agroalimentaire et la Distribution sont à la peine avec des hausses de défaillances d’entreprise respectivement de + 12 %, + 5,3 %, + 4,4 % et + 1,1 %. Les opérateurs du Transport et de la logistique prennent de plein fouet la hausse très rapide du prix des carburants et autres taxes. Le secteur des Moyens de transport connaît d’importants soubresauts industriels et commerciaux liés à la fin du diesel. Pour les mois à venir, l’une des interrogations sectorielles touche le Bâtiment & Travaux Publics pour lequel on s’attend à un trou d’air, marqué par la fin de la baisse des taux d’intérêt et la réduction des aides gouvernementales qui affectent déjà le nombre de permis de construire et de mises en chantier.

Pour les procédures de sauvegarde, la décrue est plus importante avec 1 030 ouvertures, soit – 14,7 % sur 12 mois glissants. Cette baisse se poursuit sur les trois derniers mois. En revanche, le poids des emplois salariés menacés par ces procédures, près de 63 000, s’alourdit très fortement avec + 62,3 % sur un an. Cette évolution est essentiellement du fait des procédures ouvertes pour le groupe d’exploitation forestière ROUGIER 5A, comprenant près de 3 000 salariés, le prestataire PROPRETE ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL avec 4 000 salariés, ainsi que de la société de surveillance MCTSP où l’on compte 900 salariés.

Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.