webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

A fin février 2018, sur 12 mois glissants, les défaillances d’entreprise* reculent de 6,3 %. Un bon résultat qui prolonge l’amélioration notable engagée en 2017, avec une baisse de 6,5 % enregistrée en fin d’année (lire le bilan 2017 des défaillances). Néanmoins, la part des liquidations judiciaires directes demeure largement prépondérante : 70,4 % des ouvertures de jugement se sont ainsi traduites par la disparition des entreprises en difficulté.

Par ailleurs, l’entreprise défaillante reste majoritairement une société commerciale (77,3 %), dégageant moins de 500 000 euros de chiffre d’affaires (79,1 %) et salariant moins de trois personnes (69,6 %). 42,5 % d’entre-elles ont moins de cinq ans d’existence.

Sur un an, le nombre d’emplois menacés par les défaillances, soit 152 586 postes salariés, a chuté  de – 5,3 %. Cependant, sur les trois derniers mois étudiés, la tendance est orientée à la hausse (+ 0,3 %). Cette évolution est liée à une progression significative des défaillances d’entreprise de 200 salariés et plus (+ 32,4 %).

Parmi les plus importantes défaillances récentes (+ de 300 salariés), citons les redressements judiciaires du groupe Chaussexpo avec ses 915 salariés et ses 233 sites, de l’équipementier automobile Peugeot Japy, du prestataire Agoge Sécurité et enfin de l’association de service d’aide à domicile Schweitzer. Les nuages s’amoncellent également sur de grands groupes de la distribution ou de l’agroalimentaire notamment. Cette évolution explique l’augmentation de 6,1 % des défaillances pour les entreprises ayant un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros.

D’un point de vue sectoriel, les plus importantes baisses de défaillances (plus de 10 %) concernent le Bâtiment et Travaux Publics, les Métaux et le Textile-Habillement-Cuir. A l’opposé, deux secteurs souffrent particulièrement avec des hausses du nombre de leurs défaillances : les Télécommunications avec + 5,4 %, et l’Informatique & Electronique avec + 1 %. Enfin, aucune région n’échappe à l’amélioration générale. Certaines d’entre elles affichent même des baisses supérieures à 10 % comme Les Hauts-de-France et la Nouvelle Aquitaine.

*  Ouvertures de redressement judiciaire et de liquidation judiciaire directe sur 12 mois glissants en France métropolitaine

Pour plus d’informations sur ces statistiques  pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.