webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Depuis le troisième trimestre 2018, le nombre de défaillances d’entreprise* en France métropolitaine est reparti à la hausse après plusieurs années de franc recul.

A fin janvier 2019, avec près de 52 800 procédures ouvertes, la baisse des défaillances n’est plus que de 0,6 % sur 12 mois glissants, autant dire le même niveau qu’un an auparavant.

La tendance s’oriente désormais à la hausse en comparaison des chiffres de fin 2018, avec environ 200 défaillances de plus.

De leur côté, les ouvertures de procédures de sauvegarde restent mieux orientées avec une baisse de 9,3 % à fin janvier, soit environ 1 020 jugements dénombrés, même si elles présentent parfois des groupes en grande difficulté.

Lentement mais surement, les régions basculent du mauvais côté de la sinistralité

Ainsi à fin janvier 2019, six régions sur les treize étudiées enregistrent une hausse des défaillances contre seulement quatre régions à fin 2018. Les plus fortes croissances (plus de 6 %) touchent l’Ile-de-France et les Hauts-de-France.

D’un point de vue sectoriel, dix secteurs d’activités sur les vingt quatre étudiés subissent une augmentation de la sinistralité, supérieure à 5 % : Transports et Logistique, Moyens de transport, Agroalimentaire et Services financiers, secteurs toujours largement confrontés à des difficultés d’ordres conjoncturel et structurel.

Un retournement de tendance est également noté dans le secteur de la Distribution qui passe dans le rouge avec une progression de 1 % des défaillances d’entreprise sur un an contre – 1,6 % à fin 2018 ; un premier effet « Gilets jaunes » ? Evolution à surveiller dans les prochains mois.

Sur le versant social, pas d’amélioration en vue

Avec près de 160 300 postes salariés menacés par les défaillances d’entreprise, la progression est de 4,6 % sur un an. Le nombre croissant de défaillances d’ETI (+ 21 % sur un an) et de PME (+ 3 %) impacte toujours négativement le coût social.

En janvier 2019, la défaillance la plus notable est celle du groupe Arjowiggins, producteur de papiers recyclés et papier de spécialité (billets de banque, cartes grises, passeports…). Si le holding est en procédure de sauvegarde depuis janvier 2019, au moins trois de ses filiales sont passées directement en redressement judiciaire à la même date. Par ailleurs, une ancienne structure du groupe, Arjowiggins Security, récemment revendue, est tombée en liquidation judiciaire.

* Ouvertures de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire directe sur 12 mois glissants en France métropolitaine

Pour plus d’informations sur ces statistiques pole_statistiques_economiques@ellisphere.com

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.