webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Guichet unique de l’exportation, le gouvernement a présenté son projet de simplification de l’administration.

En 2004 avait débuté le déficit de la balance commerciale française qui a atteint 62.3 milliards d’euros en 2017. Contrairement à l’Allemagne, la France n’est en effet toujours pas parvenue à obtenir un nombre conséquent de PME exportatrices. Face à un environnement multi-acteurs et concurrentiel, les entreprises hexagonales ont parfois des difficultés à trouver l’information et les aides nécessaires. In fine, elles n’osent pas se lancer à l’international. Voilà pourquoi l’exécutif français cherche, en plus de ses réformes macroéconomiques, à décomplexifier les processus existants grâce au guichet unique de l’exportation.

Comment décomplexifier ?

Les entreprises ont finalement été entendues et un guichet unique sera mis en place par Business France, organisme gouvernemental en charge des actions à mener à l’international. Cet organisme favorisera la préparation et le conseil des PME pour l’export, grâce à l’appui en région des Chambres de Commerce et d’Industrie.

A ce jour, seules trois régions se montrent favorables à cette organisation : Les Hauts-de-France, la Normandie et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et pourtant ! Les acteurs économiques français ne sont pas suffisamment engagés à l’export contrairement à certains de leurs homologues européens.

La privatisation des activités Business France chez certains pays partenaires

Dans certains pays, les bureaux de Business France seront hébergés à l’ambassade française qui devra ainsi concentrer leurs ressources sur des contrats grand comptes. Le reste de leurs activités sera délégué aux Chambres de Commerce Internationales qui rempliront des missions préconisées par l’Etat. Les bureaux en Russie, Japon, Singapour et Espagne seront soumis à ces changements. Une décision surprenante concernant l’Espagne qui fut en 2016 le deuxième pays d’exportation après l’Allemagne.

Concrètement, qu’est-ce que cela veut dire ?

Le passage du régional à l’international se fera via une base de données unique complétée par chaque intervenant dans le processus d’exportation. Cela permettra de suivre plus aisément l’avancement des entreprises dans leur stratégie à l’export. Toutefois, aussi positif que cela puisse paraître, ces démarches ne régleront probablement qu’une partie du problème du commerce extérieur français. Ceci permettra néanmoins de définir les missions des différents acteurs en place et de donner ainsi de la visibilité aux entreprises hexagonales.

En résumé, pourquoi ?

« [pour] rendre le dispositif plus simple, plus lisible et plus efficace, et ce en totale coopération avec les régions qui depuis la loi NOTRe sont responsables de la stratégie d’internationalisation des entreprises » E.Philippe, discours du 23 février 2018 à l’EDHEC (Roubaix).

Visionner la consultation de la proposition 
 

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.