webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Malgré un contexte d’incertitudes liées au Brexit alors que le Royaume-Uni est l’un des cinq premiers partenaires commerciaux de l’Allemagne, l’économie allemande se veut confiante pour l’année 2018.

L’année 2017 a été clémente avec l’économie allemande et ses perspectives économiques restent positives pour 2018. Pour la neuvième année consécutive, l’Allemagne devrait enregistrer de bons résultats et flirter avec une croissance autour de 1,5 %. Ces prévisions sont portées principalement par un marché du travail vigoureux (croissance de l’emploi et augmentation des revenus) où l’offre reste abondante. Revers de la médaille, fin 2017, l’Allemagne a atteint un niveau historique de 1,1 million d’emplois non pourvus. Certains secteurs sont particulièrement concernés par une forte demande de main-d’œuvre comme le commerce, l’éducation, la santé ainsi que l’industrie manufacturière, qui fait appel aux travailleurs intérimaires. Globalement, le résultat est plus que positif : pour la première fois, le seuil des 45 millions de personnes en situation d’emploi pourrait être atteint d’ici à la fin de l’année 2018 – avec un taux de chômage qui devrait continuer de diminuer, – 5 % environ.

La croissance des exportations restera dynamique en 2018 portée par le rebond général de l’économie mondiale. Parallèlement, les importations devraient progresser significativement soutenues par une demande intérieure forte. Certains secteurs d’activités allemands présentent cependant des risques commerciaux élevés comme l’Agroalimentaire, le Papier ou encore le Textile-Habillement ; parallèlement, l’Automobile, la Chimie, la Construction, la Pharmacie et les TIC montrent un risque faible. Enfin, malgré un probable ralentissement de la demande, les investissements publics dans le logement social et les infrastructures devraient rester soutenus et s’accompagner plus particulièrement d’une solide croissance de la construction de logements pour les particuliers.

Dans ce contexte, les comportements de paiement des entreprises allemandes devraient rester bons. Le nombre de défaillances d’entreprise pourrait diminuer de 5 %, après une baisse de plus de 7 % en 2017.

D’après les informations de Coface

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.