webleads-tracker

Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Actuellement, pour les entreprises, il est devenu préférable d’intégrer en amont du développement de leurs projets, les contraintes posées sur leur marché par les régulateurs. Cette démarche a pour but d’éviter des sanctions aux conséquences désastreuses en termes financiers et d’image.
L’environnement réglementaire devient de plus en plus complexe, et en parallèle, une quantité importante de données est partagée et exploitée en raison de ces exigences, notamment en matière de reporting. L’industrie est ainsi submergée par les obligations de collecter des données nombreuses et de sources différentes.
En s’attaquant à la digitalisation des activités réglementaires des acteurs financiers, les RegTechs aident les organisations à obtenir une vision plus affinée de leurs données. Cette multiplication de contraintes réglementaires n’a pas échappé à cette poignée de start-ups, qui se sont lancées, dans la lignée des FinTechs, sur le marché de la conformité et de la gestion des risques. Ces nouveaux acteurs non-bancaires sont ainsi de plus en plus présents dans un marché caractérisé par l’ouverture et la dématérialisation.
Les Regtechs proposent un large panel de services permettant des gains à la fois en termes d’agilité, de temps, ainsi qu’en termes financiers. Ces acteurs utilisent les nouvelles technologies pour répondre aux besoins réglementaires et de mise en conformité des entreprises du secteur financier et de l’assurance dans la gestion du KYC (Know Your Customer ou Connaissance client en français), de la lutte anti-blanchiment, du pilotage des risques, etc.
Ils s’appuient sur des solutions technologiques autonomes telles que le big data et le machine learning, qui permettent d’analyser finement les données de l’entreprise et les données externes, tout en développant une grande faculté d’apprentissage et d’adaptation.

Trois facteurs favorisent aujourd’hui l’émergence de RegTechs sous forme de startups

1- L’inflation réglementaire

La lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme a entraîné une vague de mesures régulatrices impactant les institutions financières. Ces régulations ont pour objectif de maintenir la confiance envers le marché, la stabilité financière et la protection des consommateurs.

2- La cohérence des données à destination des régulateurs

Les exigences réglementaires nécessitent de partager et de collecter une quantité importante de données. En s’attaquant à la digitalisation des activités réglementaires des acteurs financiers, les RegTech aident les organisations à avoir une vision plus affinée de leurs données et en proposent une restitution adéquate.

3- Le développement de nouvelles technologies

Avec le passage de l’analogue au digital, l’existence d’infrastructures lourdes datant des années 80 rend difficile l’extraction des données ainsi que la transformation. Les nouvelles solutions technologiques telles que le big data et le machine learning, qui permettent d’analyser finement les données internes et externes, tout en développant une grande faculté d’apprentissage et d’adaptation, constituent une opportunité pour faciliter la réponse des acteurs aux enjeux réglementaires.

Le phénomène des RegTechs est encore balbutiant mais son essor est bel et bien réel

Le nombre de RegTechs a doublé au cours de l’année écoulée pour dépasser la centaine; les projets sont également en forte progression, avec plus de 30 fusions-acquisitions et introductions en Bourse en 2016. La poursuite de ce développement dépend d’une collaboration harmonieuse entre les régulateurs, les institutions financières et les RegTechs et en particulier, d’une interaction fructueuse entre les développeurs de technologies et les experts en réglementation.
Les institutions financières ont donc tout intérêt à inclure les RegTechs dans leur feuille de route réglementaire, car celle-ci va améliorer considérablement la manière dont elles gèrent la conformité à l’avenir.
Néanmoins, la sous-traitance des activités bancaires aux RegTechs rend sa supervision plus complexe. Paradoxalement, les RegTechs font partie des Fintechs les moins réglementées selon l’Autorité Bancaire Européenne (ABE).

Besoin de plus d'information sur nos solutions ?
Envie de rejoindre l'équipe Ellisphere ?

CONTACTEZ - NOUS

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de protection des données pour plus de détails.