Les défaillances d’entreprise en fonction du capital social

Un faible capital social limite plus sensiblement la survie d’une société à moins d’un an de sa création. Toutefois, dans une approche en matière de risque, il convient de croiser cet élément avec d’autres tels que la conjoncture économique générale, l’activité exercée et la région d’implantation.

En outre, en matière de crédit inter-entreprises, il est souhaitable de ne pas s’arrêter à l’analyse de cette seule première année. Il est en effet conseillé de suivre l’évolution de l’entreprise cliente afin de s’assurer de sa pérennité et de limiter au mieux le risque d’impayés.

Télécharger notre étude