LA REVUE ELLISPHERE

Au programme cette semaine !

Corruption et responsabilité pénale des sociétés : vers un changement de stratégie judiciaire ?

L'exploitation des data des TPE : un monde à inventer... avec elles !

Intelligence artificielle : les investissements s’accélèrent

OPINION | CORRUPTION ET RESPONSABILITE PENALE DES SOCIETES : VERS UN CHANGEMENT DE STRATEGIE JUDICIAIRE ?

En France, une société peut être tenue pénalement responsable des infractions commises, pour son compte, par ses organes ou représentants. Plus de 25 ans après l’entrée en vigueur de ce principe, les tribunaux continuent de l’interpréter afin de tenter d’en délimiter plus précisément les contours. Les sociétés poursuivies essayent donc encore bien souvent de démontrer que l’infraction reprochée n’a été commise ni "pour leur compte" ni par "leurs organes ou représentants". Parfois avec succès. À tel point que selon un rapport parlementaire de juillet 2021, les conditions d’engagement de la responsabilité pénale des sociétés compliqueraient les poursuites et devraient donc être assouplies afin de pouvoir sanctionner plus efficacement les entreprises.

Le 14 mars 2018, dans l’un des volets de l’affaire "pétrole contre nourriture", la Cour a confirmé la responsabilité pénale d’une multinationale française pour des faits de corruption d’agents publics irakiens, commis pour son compte par son comité exécutif (Comex). C’est-à-dire par un organe collectif, non prévu par le Code de commerce, mais par les seuls statuts de la société. C’était à notre connaissance une grande première.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE : LES INVESTISSEMENTS S'ACCELERENT

Selon IDC, le marché de l’intelligence artificielle (IA) devrait croître de 15,2% à 342 milliards de dollars cette année 2021. La dynamique devrait encore accélérer à moyen terme (+18,8% par an en moyenne) pour franchir le cap des 500 milliards de dollars à horizon 2024. À lui seul, le segment du logiciel d’IA représenterait 88% de l’ensemble des revenus générés par les fournisseurs de ce marché. Les applications (CRM, ERM* à base d’IA…) sont les plus demandées. Toutefois ce sont les plateformes d’IA (notamment de gestion du cycle vie d’une IA) qui afficheraient la plus forte dynamique avec un taux de croissance annuel moyen estimé à 33,2% sur cinq ans.

Le segment du matériel, ses serveurs et ses systèmes de stockage prêts pour l’IA, est le moins étendu (5% du marché). Cependant, il augmenterait le plus rapidement à court terme. C’est une bonne nouvelle pour les acteurs de cette industrie, Dell, HPE et Huawei en tête. A partir de 2023,  en revanche, ce sont les services d’IA – services IT et services professionnels d’IA – qui devraient afficher la croissance la plus élevée. Des multinationales comme IBM, Accenture, Tata Consultancy Services, Ernst &Young, Accenture et Deloitte s’activent sur ce marché.

L'EXPLOITATION DES DATA DES TPE : UN MONDE A INVENTER ... AVEC ELLE !

Qui peut concurrencer les experts-comptables ? Ils ont accès aux déclarations fiscales de résultat, aux déclarations de TVA, aux FEC (fichiers des écritures comptables), aux bulletins de paie. Demain ce seront les coffres-forts numériques (CFN), les systèmes d'archivage de données sécurisés et surtout les factures électroniques et les données des caisses. Une profession qui détient des données, propres, fiables et structurées ! J'ai relevé dans un article de SIC mag de mai 2021 les objectifs fixés : – identifier les opportunités ; – tester les méthodes et les technologies et faire des retours d'expériences ; – construire un portefeuille d'initiatives digitales ; – développer de nouveaux modèles d'affaires et des innovations qui contribuent à la profitabilité des cabinets.

En 2019 (2 ans déjà !) en marge du Congrès des experts-comptables à Paris, ma curiosité avait été attirée par MyUnisoft qui présentait un nouvel outil et suprême innovation, avec son partenaire Ellisphere [4].  Si j'ai rapidement passé sur le volet outil comptable je ressortais de cette présentation avec cette information – voire, en ce qui me concerne une confirmation - du représentant d'Ellisphere sur le potentiel de l'exploitation des données : « Nous sommes capables de dire à votre client - entreprise du bâtiment par exemple - qu'il paye son parpaing 20% plus cher que son concurrent et qu'il est payé par son client à 30 jours alors que ses concurrents sont, eux, payés à 15 jours ».

CONTENUS

PLUS DE

Webinar | Évaluation de l’intégrité des tiers : quel accompagnement ?

Conformité : des outils stratégiques pour renforcer la transparence et la confiance dans les entreprises

ETUDE : Le secteur des métaux. Découvrez notre état des lieux du secteur des Métaux. Nombre d'entreprises, santé du secteur, chiffres clés...