Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Nos publications

Contactez-nous

Entreprises : comment gérer la crise ?

Entreprises : comment gérer la crise ?

Depuis de nombreuses semaines, les conséquences du coronavirus se font sentir sur l’économie mondiale. Baisse des commandes et de l’approvisionnement, ralentissement, voire suspension des activités, des répercutions qui peuvent s’avérer risquées pour la pérennité des entreprises.

Tous les secteurs de l’économie semblent être touchés par cette crise sans précédent. Difficulté à s’approvisionner, baisse des commandes et de la fréquentation, chiffre d’affaires et trésorerie mis à mal, déploiement d’une nouvelle organisation ou de plan de chômage partiel… Autant de problématiques qui heurtent de plein fouet toutes les entreprises, sans distinction.

Si cette crise peut mettre en péril la survie des entreprises, certains risques peuvent être identifiés et limités pour endiguer les impacts négatifs de la crise.

 

Identifier les risques en temps de crise

Un approvisionnement limité

Chaque jour, de nouveaux rapports sur les conséquences de l’épidémie du coronavirus sur les chaînes d’approvisionnement et les activités manufacturières mondiales sont publiés.

L’arrêt de l’économie chinoise depuis plusieurs mois a fortement impacté certaines entreprises. La chute de la production des usines chinoises depuis le début de la pandémie crée de réelles difficultés d’approvisionnement pour plus de 2 entreprises françaises sur 5. L’arrivée du virus en Europe va également peser sur les chaînes d’approvisionnement.

 

Des ventes et fréquentations en baisse

Le ralentissement global de l’économie ainsi que les mesures de confinement mises en place dans différents pays ont un fort impact sur l’activité des entreprises. Les baisses et annulations de commandes se multiplient et peuvent, à terme, mettre en danger l’équilibre économique et financier des entreprises, jusqu’à une possible cessation d’activité.

Si certains secteurs semblent plus touchés que d’autres : événementiel, voyage, transport, hôtellerie-restauration… Il apparaît dorénavant clair qu’aucun acteur économique ne sortira indemne de cette crise inédite.

 

Télétravail et nouvelles organisations pour les entreprises

La crise du coronavirus pousse les entreprises à se réorganiser pour éviter au mieux les risques sanitaires. La fermeture des écoles et des crèches oblige les salariés à s’adapter. La généralisation du télétravail pour limiter les risques de contamination impose aux entreprises une révision profonde de leur organisation.

Ces changements peuvent être lourds de conséquences, comme la diminution de la productivité des équipes. Le recours au chômage partiel peut être une solution à court terme, mais certainement pas sur le long terme.

 

Comment les endiguer ?

Les experts peinent à déterminer combien de temps la crise perdurera ; les conséquences économiques sont également difficiles à quantifier à ce jour. Toutefois, certaines mesures peuvent être d’ores et déjà mises en place pour limiter l’impact de la crise sur l’activité de son entreprise.

 

Protéger sa trésorerie

Les problématiques liées à votre trésorerie demeurent les enjeux majeurs en temps de crise. Afin de se prémunir au maximum des effets néfastes, certaines mesures peuvent être prises :

  • Récupérer vos impayés : mise en place d’une équipe dédiée à la relance de vos clients et à la récupération de vos impayés.
  • Report de vos échéances fiscales : en cas de difficultés économiques et financières de votre entreprise, vous pouvez effectuer en demande via le lien suivant.
  • Report des cotisations sociales : en sollicitant votre Urssaf via votre compte personnel afin d’obtenir un report du paiement de vos cotisations sociales.
  • Régularisation des cotisations des travailleurs indépendants : si vous êtes travailleur indépendant, vous pouvez demander l’anticipation de la régularisation annuelle de vos cotisations sociales.
  • Rééchelonnement de vos crédits bancaires : l’État et la Banque de France – via la médiation du crédit– accompagnent les entreprises qui souhaitent limiter leurs difficultés de trésorerie.
  • Prêt BPI France : BPI France s’est engagé à garantir à hauteur de 70 % les prêts de trésorerie accordés par les banques aux entreprises affectées par les conséquences de la crise du coronavirus.

 

Adapter son organisation

Afin de limiter les risques sanitaires et pallier aux fermetures des écoles et des crèches, les entreprises peuvent opter pour des mesures visant à adapter l’organisation de l’entreprise. Par exemple :

  • Mise en place du télétravail 
  • Encourager la prise des congés payés 
  • Recourir à l’activité partielle : le recours à l’activité partielle a été facilité pour aider les entreprises confrontées à de fortes baisses d’activité. Le gouvernement a d’ailleurs annoncé qu’un délai de 30 jours était accordé aux entreprises pour déposer leur demande d’activité partielle, avec un effet rétroactif.

 

La tempête que s’apprête à vivre les entreprises française à cause de l’épidémie du coronavirus s’annonce forte… et elle est déjà palpable pour de nombreux professionnels.

Afin de faire face à de prochaines difficultés, l’évaluation des risques pour votre activité est vitale pour limiter au mieux les effets de la crise. Vous pouvez d’ores et déjà vous appuyer sur tous les dispositifs d’aide que vous pouvez utiliser.

Vous souhaitez nous contacter ?

Besoin d'une information sur nos solutions ? Envie de nous rejoindre ?
L'équipe Ellisphere est là pour répondre à vos questions.

Nous contacter

Entrez en contact avec l'équipe Ellisphere

Écrivez-nous

Charte transparence

Vous souhaitez connaître le score de votre entreprise ?

Votre score

Newsletter

Découvrez les derniers articles de notre blog

Abonnez-vous