Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Nos publications

Contactez-nous

Étude | Les défaillances d’entreprise en fonction du capital social

Étude | Les défaillances d’entreprise en fonction du capital social

Découvrez notre étude spéciale sur les liens entre défaillances et le capital social des entreprises commerciales immatriculées entre janvier 2015 et décembre 2018.

Découvrez notre étude complète !

 

 

À la question : les sociétés commerciales de moins de 5 000 euros de capital social présentent-elles un risque plus important de défaillance à moins d’un an ? La réponse est oui !

Structurellement, de faibles capitaux investis dans une société marquent le niveau d’engagement des associés ; et ce, que ce faible apport soit volontaire ou lié à la propre envergure financière des associés.

Cette faiblesse initiale rend les sociétés moins résilientes à la survenue de difficultés financières (baisse d’activité, impayés, tension de trésorerie…). Les pertes nettes engendrées lors d’un premier exercice social impactent plus durement la structure capitalistique de ces entreprises. Nous nuancerons le propos en nous plaçant dans un cadre plus large ou plus détaillé.

 

La première année d’exercice n’est pas la plus importante en matière de sinistralité

Lors de la première année d’activité, la pression fiscale est allégée : dispense des acomptes d’impôt sur les sociétés calculée sur la base du capital, dispense de cotisation foncière, réduction de 50% de la base d’imposition. Dans les faits, le taux de sinistralité apparaît bien plus important dans les 2 ou 3 années (suivant la création d’une entreprise à faible capital) lorsque la pression fiscale se déploie pleinement.

C’est à cette période qu’une surveillance accrue des clients ou fournisseurs s’impose. Dans le même temps, précisons que le taux de cessation (hors défaillance) des entreprises est bien plus important. Sur la période étudiée 2015-2018, il oscille entre 1,1 et 1,8% à moins d’un an de la création de l’entreprise, contre 0,2 à 0,3% pour les défaillances.

 

Création d’entreprise et impact de l’environnement économique

Démarrer son activité pendant une période de stress économique peut impacter la survie de l’entreprise à court terme avec une demande commerciale atone, une pression concurrentielle plus forte et des difficultés à trouver des débouchés pérennes.

Ainsi pour 2015, période encore difficile dans le prolongement de la grande crise de 2007, les entreprises créées cette année-là enregistraient les taux de défaillance les plus importants à moins d’un an d’existence de l’entreprise. La décrue générale des défaillances engagée depuis 2016 impacte ensuite progressivement à la baisse les taux de défaillance.

 

D’importantes variables géo-sectorielles à prendre en compte

Enfin, selon l’activité ou l’implantation géographique choisie, le risque de défaillance à moins d’un an est très variable. Même avec un bon business-plan,
démarrer son activité dans un secteur très concurrentiel et/ou sur un territoire peu porteur peut obérer sensiblement la survie d’une société.
A titre d’exemple, sur la période étudiée 2015-2018, la région Hauts-de-France est celle qui présente la plus forte sinistralité pour les entreprises de moins de 5 000 euros de capital.

D’un point de vue sectoriel, c’est le secteur Textile Habillement cuir qui apparaît le plus risqué dans la première année d’existence de l’entreprise.

 

Conclusion

Un faible capital social limite plus sensiblement la survie d’une société à moins d’un an de sa création. Toutefois, dans une approche en matière de risque, il convient de croiser cet élément avec d’autres tels que la conjoncture économique générale, l’activité exercée et la région d’implantation.

En outre, en matière de crédit inter-entreprises, il est souhaitable de ne pas s’arrêter à l’analyse de cette seule première année. Il est en effet conseillé de suivre l’évolution de l’entreprise cliente afin de s’assurer de sa pérennité et de limiter au mieux le risque d’impayés.

Vous souhaitez nous contacter ?

Besoin d'une information sur nos solutions ? Envie de nous rejoindre ?
L'équipe Ellisphere est là pour répondre à vos questions.

Nous contacter

Entrez en contact avec l'équipe Ellisphere

Écrivez-nous

Charte transparence

Vous souhaitez connaître le score de votre entreprise ?

Votre score

Newsletter

Découvrez les derniers articles de notre blog

Abonnez-vous