Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Contactez-nous

Nous recrutons

Risque fournisseur : un enjeu majeur aux multiples facettes

Risque fournisseur : un enjeu majeur aux multiples facettes

La gestion du risque fournisseur apparaît comme une tendance majeure pour les fonctions achats en 2018 (1). Eviter les ruptures de la chaîne logistique (ou supply chain) en constitue la pierre angulaire mais représente la partie immergée de l’iceberg.

Gestion du risque fournisseur ou gestion des risques ?

Les causes de rupture peuvent être nombreuses : dysfonctionnement du système d’information ou du contrôle interne, défaillance de fournisseurs, difficultés dans les prévisions de volume, catastrophes naturelles… Tous ces événements entraînent des coûts directs et indirects. Ils nuisent à l’image de l’entreprise, contribuent à la perte de clients et peuvent engager la responsabilité juridique de l’entreprise et de ses dirigeants. Les impacts altèrent donc les fondamentaux de l’entreprise et sa pérennité.

Ne pas être livré en temps et en heure figure parmi les principales craintes des directions achats. Cependant, ce ne sont pas les seuls risques que ces dernières doivent maîtriser. Risques financiers, juridiques, qualité, normatifs, RSE*, sanitaires, opérationnels ou risques d’image font également partie de leur périmètre.

Cartographie des risques et contrôle de l’ensemble de la chaîne

Identifier et maîtriser ces risques sont d’autant plus difficiles que le périmètre peut concerner des contreparties internationales ou des sous-traitants. La première étape sera donc de réaliser une cartographie pour comprendre l’exposition aux risques de l’entreprise. Elle permet d’identifier les processus de prévention et de contrôle les plus adéquats. La matrice de Kraljic est à ce titre un support utile. Elle permet d’avoir une représentation du portefeuille achats à travers deux dimensions : l’importance stratégique de la famille d’achats en terme de valeur, ainsi que la complexité du marché fournisseur.

Un autre point fondamental est de penser « global », d’avoir une vision de l’ensemble de la chaîne. La multiplicité des parties prenantes (intermédiaires, fournisseurs, sous-traitants, clients…) ajoute une complexité à appréhender car le risque peut se répercuter en cascade.

Une vigilance appropriée à tous les niveaux

Quel que soit le risque, une vigilance systématique doit s’appliquer dans la gestion des risques pour les anticiper efficacement. Beaucoup de directions achats n’analysent pas, par exemple, la santé financière de leurs fournisseurs de manière systématique. Si tous les fournisseurs ne représentent pas une criticité pour la supply chain, un défaut non anticipé aura forcément un impact.

Il ne convient pas de traiter tous les fournisseurs avec le même processus mais bien de s’adapter à l’enjeu identifié. Les directions achats ne doivent pas hésiter à se faire accompagner par des spécialistes de ces différentes questions.

Les directions achats doivent donc faire face à de nombreuses décisions dont les impacts peuvent être importants pour leur société. Devenir un chef d’orchestre pilotant des ressources internes et externes de risk management sera assurément un aspect de la professionnalisation des achats.

(1) Selon l’étude Agile buyer/ Conseil National des Achats parue début 2018

*RSE  : responsabilité sociétale des entreprises

Vous souhaitez nous contacter ?

Besoin d'une information sur nos solutions ? Envie de nous rejoindre ?
L'équipe Ellisphere est là pour répondre à vos questions.

Nous contacter

Entrez en contact avec l'équipe Ellisphere

Écrivez-nous

Charte transparence

Vous souhaitez connaître le score de votre entreprise ?

Votre score

Newsletter

Découvrez les derniers articles de notre blog

Abonnez-vous