Qui sommes-nous ?

Métiers & Expertises

Enjeux & Solutions

Blog & Actualités

Nos publications

Contactez-nous

Utilisation du score de défaillance dans les processus achats

Utilisation du score de défaillance dans les processus achats

Régulièrement utilisé par les directions financières dans le cadre des politiques de credit management, le score de défaillance reste un indicateur polyvalent présentant aussi des avantages pour les directions achats.

Score de défaillance, un outil en pleine évolution

Tout d’abord, rappelons qu’un score de défaillance est un indicateur statistique permettant de mesurer la probabilité de défaillance d’une société sur une période définie. La défaillance s’entend ici par l’ouverture d’une procédure collective (liquidation judiciaire, redressement judiciaire ou procédure de sauvegarde).  Il prend la forme d’une note, d’une classe de risque plus synthétique selon la granularité souhaitée par l’utilisateur. Cet indicateur se base sur le profil, l’information légale, le comportement de paiement et une analyse financière des bilans. Outils bénéficiant à plein de l’essor du big data, les scores de défaillance peuvent encore gagner en pertinence. Pour cela, l’utilisation du machine learning pour créer des scores se bonifiant par auto apprentissage est une piste. La prise en compte de données qualitatives ou non structurées en est une autre.

Des usages pas uniquement dédiés au crédit management

Le score de défaillance est un outil majeur des fonctions de crédit management dans les processus d’octroi. Outil d’aide à la décision, il permet de synthétiser un grand nombre d’informations, d’homogénéiser et d’automatiser la prise de décision. Il permet ainsi d’adapter les processus de recouvrement et de prévenir son entreprise du risque d’impayés. Les fonctions achats historiquement proches des fonctions finance, ont repris cet indicateur l’adaptant à leurs usages.

Prévenir le risque de rupture de la supply chain

Aujourd’hui, le principal usage que nous constatons est sur la prévention du risque de rupture de la supply chain. Cette analyse se concentre donc généralement sur les fournisseurs stratégiques. Le score permet donc d’abord d’anticiper la défaillance d’un fournisseur clé afin d’identifier des alternatives. Cette action prévient le blocage de la chaîne de production qui pourrait mettre en péril la pérennité de l’entreprise.

Optimiser les actions de sourcing et de référencement grâce au score

La problématique que nous observons est que la surveillance de la solvabilité se concentre actuellement sur les fournisseurs stratégiques et non sur l’ensemble du portefeuille. Si la disparition d’un fournisseur ne bloque pas systématiquement la supply chain, elle peut cependant perturber ponctuellement l’organisation interne. Les conséquences peuvent prendre la forme d’actions lancées dans la précipitation qui gênent les actions initialement prévues, entraînent la dégradation de qualité liées à la source d’approvisionnement alternative, ou l’augmentation des coûts d’achats. Le score de défaillance est donc également un outil d’aide à la décision permettant de déclencher des actions de référencement pour anticiper une éventuelle défaillance d’un fournisseur. Bref anticiper pour mieux maîtriser les conséquences du changement d’approvisionnement.

Une analyse complémentaire à la dépendance économique

Le taux de dépendance économique est un autre KPI (Key Performance Indicator) classique des directions achats. Le score peut également apporter un autre angle de vue à cet indicateur de pilotage de la relation fournisseur. Nous y reviendrons dans un article ultérieurement, mais il est important de rappeler que la dépendance économique n’est pas prescrite par la loi, c’est l’abus de position dominante qui l’est. Là encore, analyser la solvabilité des fournisseurs dépendants économiquement permet de prioriser les plans d’actions entre les situations de dépendances identifiées.

C’est notamment lors des défaillances que peuvent se déclencher des procédures judiciaires liées à la dépendance. Une rupture brutale des relations par exemple avec un fournisseurs peut entrainer ce défaut et être considéré comme un abus de position dominante. Le scoring financier permet par exemple d’évaluer la capacité du fournisseur à tenir les engagements quant à la prestation. Il permet aussi d’anticiper la défaillance en amont et de prévenir d’éventuelles poursuites en cas de défaillance d’un ancien fournisseur ou sous-traitant.

Une information à intégrer dans la constitution du référentiel fournisseur

Enfin, le score est généralement accompagné d’informations sur l’identité et le profil des entreprises. Intégrées dans les outils, ces informations alimentent les systèmes internes. Cela permet de maintenir et d’assurer en permanence la qualité et l’exhaustivité des informations dans le référentiel fournisseur. .

Vous souhaitez nous contacter ?

Besoin d'une information sur nos solutions ? Envie de nous rejoindre ?
L'équipe Ellisphere est là pour répondre à vos questions.

Nous contacter

Entrez en contact avec l'équipe Ellisphere

Écrivez-nous

Charte transparence

Vous souhaitez connaître le score de votre entreprise ?

Votre score

Newsletter

Découvrez les derniers articles de notre blog

Abonnez-vous